CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement. Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu. Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes. Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement. Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu. Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes. Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement. Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu. Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes. Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement. Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu. Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes. Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement.

Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu.

Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes.

Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement.

Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu.

Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes.

Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement.

Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu.

Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes.

Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement.

Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu.

Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes.

Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement.

Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu.

Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème. Tout ce dont je me rappelle,

ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie. Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes.

Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."

CÉLINE B.

EMBELLISSEUSE DE POÈME

VUE PAR ORVIL

"J'ai connu Céline B. en même temps que j'ai connu Matthieu C.

J'ai peu à peu appris à connaître une femme alliant un fort caractère à une sensibilité et une générosité exacerbées.

 

Elle m'avait fait l'amitié de dire avec Matthieu un petit poème, 'La révélation', sur mon premier album de maquettes, Du fond du bocal.

Je n'ai pas compris tout de suite qu'elle avait une voix magnifique, cristalline, et ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'elle avait assuré des chœurs envoûtants sur l'album Je dis aime de Matthieu que j'ai compris que c'était une chanteuse étonnante.

J'ai toujours été épaté par la bienveillance de son regard sur ses amis, et je regrette secrètement qu'elle n'ait pas décidé de franchir le cap pour s'affirmer en tant que chanteuse et défendre son univers pleinement.

Mais après tout, comme chacun sait, il n'est jamais trop tard…

On ne se voit pas assez souvent, mais les années passent et elle est toujours là, à envoyer des petits signaux.

Discrète et attentionnée. Comme toujours."

VU PAR CÉLINE

"Je suis Céline. Je ne suis pas chanteuse de métier, mais j’ai toujours bien aimé pratiquer cette discipline… et il m’est arrivé, parce que je me trouvais là (!), de faire quelques voix pour des amis chers à mon cœur.

 

Tu étais très présent au début de la carrière de Matthieu.

Ami encourageant et fidèle. Tu voyais ce que nous n’étions pas encore si nombreux à voir.

Très sincèrement, je ne me souviens pas très bien de l'enregistrement du poème.

Tout ce dont je me rappelle, ce sont de ces chouettes moments passés en ta compagnie.

Fin observateur que tu es.

 

J’aime être surprise. Dans la vie, par l’art sous toutes ses formes.

Et je pense qu’il est même bon de le pratiquer toute sa vie ! Sans forcément prétendre à quoi que ce soit, je pense qu’il est bon de créer. Parce que ça rend heureux."