PHOTOGRAPHE

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

PHOTOGRAPHE

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

JEAN-BAPTISTE GUITON

PHOTOGRAPHE

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

JEAN-BAPTISTE GUITON

PHOTOGRAPHE

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

JEAN-BAPTISTE GUITON

PHOTOGRAPHE

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

JEAN-BAPTISTE GUITON

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

PHOTOGRAPHE

JEAN-BAPTISTE GUITON

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

PHOTOGRAPHE

JEAN-BAPTISTE GUITON

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

PHOTOGRAPHE

JEAN-BAPTISTE GUITON

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar. À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

PHOTOGRAPHE

JEAN-BAPTISTE GUITON

VU PAR ORVIL

"Grand ami de ce sacré manager de Benoît Maffre (voir par ailleurs), Jean-Baptiste est un photographe extraordinaire, qui est venu à plusieurs reprises œuvrer sur certains concerts pour nous offrir des clichés dont on pourrait ensuite se resservir pour illustrer la communication du "projet OrviL".

 

Adorable, méticuleux, ultra-professionnel, il n'a pas prêté que son temps puisqu'il a aussi mis à disposition son studio en plein cœur de Paris pour que toute l'équipe puisse mettre en boîte un clip, 'La nature humaine' dans des conditions de confort qui auraient été inatteignables autrement.'

VU PAR JEAN-BAPTISTE

"À la base, tu es l’ami d’un ami, et j'étais ravi de pouvoir t'aider en faisant des photos, qui plus est en m’amusant.

 

Dans ma famille tout le monde est ou a été très musical. Mon père joue de la cornemuse, de la flûte celtique, ma mère de la guitare et du piano, mon frère aîné du saxo et mon petit frère de la batterie… Enfin bref, tout le monde joue de quelque chose, sauf moi, mais ça ne m’empêche pas d'apprécier la musique…

 

Le meilleur souvenir reste peut-être le tournage du clip de 'La nature humaine' au studio bleu marine. Alors qu’on pourrait croire que nous allions bricoler un petit truc, nous nous étions regroupés, chacun avec son savoir-faire.

Mais Caroline à sorti un truc hyper-pro. Tout le monde s’est donné à fond… et je me suis fait un torticolis à faire du headbanging en air guitar.

À l’époque, j’avais les cheveux longs. En tout cas, ça montre qu’on était bien à fond.

 

Je montre encore régulièrement le clip, soit à des proches pour montrer comment on s’était bien amusé soit à des clients pour montrer ce qui est faisable dans mon 'petit' studio. Je suis toujours photographe, toujours dans le studio du XIIIe arrondissement de Paris que tu connais, toujours à shooter des sujets aussi divers et variés que le portrait, nature morte, catalogue… Ce qui a surtout changé, c'est que je suis devenu papa d'un petit bonhomme…"

PHOTOGRAPHE