LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume, du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."

LILYAN LE BARS

DESSINATEUR-MAGICIEN

VU PAR ORVIL

"Lilyan est un garçon d'une humilité, d'une modestie, et d'une délicatesse rares.

Il est un artiste au sens le plus large du terme : les yeux constamment ouverts sur le monde, qu'il croque avec minutie et perfectionnisme dans des toiles sensationnelles, toujours très émouvantes.

Il est d'un calme olympien, vous écoute, analyse peu puisqu'il possède un instinct fou.

Je pense que je n'ai tout simplement jamais vu une de ses œuvres qui ne m'ait pas ému.

 

Surtout, lorsque vous parlez, évoquez une idée, vous n'avez jamais besoin de vous répéter, il comprend tout.

Puis il s'endort et il rêve en peinture.

C'est à lui que je dois les magnifiques pochettes de L'essaim des Léonides et du nouvel album."

VU PAR LILYAN

"Je suis Lilyan, et suis dessinateur.

Je travaille pour l'édition, la presse, pour les musiciens, pour les enfants (ce sont parfois les mêmes).

 

Toutefois, ma démarche artistique s'inscrit dans un 'questionnement radical de l'altérité : identité nomade, flux rhizomiques et performances participatives, en perpétuel devenir, je bouleverse les formes et les conventions pour interpeller de l'intérieur le spect-acteur, travailler le lien social et faire surgir au cœur de la cité l'inextinguible, euh, nullité de mon discours plastique.

 

Servir, se mettre au service de quelqu'un que l'on respecte est un plaisir ! Alors il y a une certaine pression, une certaine exigence oui, l'envie de ne pas dénaturer un univers qui est déjà là, mais… tout ça est plutôt très stimulant en fait !

Pour être franc, je n'ai appris à connaître OrviL qu'assez tard, mais j'étais familier de sa plume,

du temps où il s'entretenait dans la presse avec d'autres musiciens. J'ai eu confirmation que le musicien était aussi profond, et drôle et délicat, que le poseur-de-questions.

 

Aujourd'hui, ce que je veux avant tout, c'est faire des images qui disent des choses, qui font du bien, des images de qualité."